Temps de lecture: 7 minutes

En résumé

Cette article propose un panorama des placements à privilégier sur l’année 2020 au regard de la conjoncture actuelle.

Investir dans l’immobilier en direct ou via des véhicules (SCPI, FPCI, FPS..) présente un intérêt certain pour échapper à la forte volatilité actuelle des marchés financiers.

Toutefois nous ne conseillons pas de complètement sortir des marchés financiers mais d’y investir de manière intelligente notamment grâce aux produits structurés qui proposent une barrière de protection du capital jusqu’à 40%.

Introduction

En cette période mouvementée sur les marchés il me semblait important de vous proposer ce guide de placements qui à mon avis me semblent les plus prometteurs.

L’objectif de cette article est de vous donner des pistes de réflexion afin d’orienter votre épargne ou vos investissements.

Sans grande surprise l’immobilier (direct ou indirect) présente des atouts certains pour affronter les turbulences de la bourse.

Il ne s’agit pas non plus d’un classement où les produits auraient été présentés selon leur rentabilité. Ce guide a pour objectif de présenter les placements à favoriser cette année.

Évidemment cette liste ne conviendra pas à tous les profils et il convient de vérifier que chaque produit correspond à votre situation et à vos objectifs.

N’hésitez pas à faire appel à un de nos conseillers spécialisés en projet patrimonial.

1/ L’immobilier direct : le LMNP dans l’ancien

C’est un peu le « couteau suisse » de la gestion de patrimoine. Le placement qui répond à beaucoup d’objectifs :

-développer du patrimoine

-obtenir des revenus complémentaires « net d’impôts »

-préparer sa retraite

…même si cette liste n’est pas exhaustive.

Le LMNP est une formidable niche fiscale car il permet de toucher des loyers totalement exonérés d’impôt grâce au formidable outil de l’amortissement réputé différé. Vous allez pouvoir amortir le bien sur les loyers perçus.

C’est un placement qui a su s’installer comme un incontournable notamment grâce à l’effet de levier qu’il procure si financement par emprunt bancaire.

Il faut bien comprendre ici que le LMNP est un régime fiscal. Le sous-jacent (toujours immobilier) peut se présenter sous différentes formes :

-location meublée gérée (tourisme, affaire, étudiant et personnes agées)

-location meublée en direct avec un bail d’habitation loi 1989.

Il est important de faire la distinction car dans le cadre de la résidence services l’investisseur signe un bail commercial avec un exploitant. L’investisseur n’est donc jamais en contact direct avec son locataire. Si les avantages sont nombreux (pas de risques de vacance locative, pas de soucis de gestion etc…) nous ne privilégions pas ce type de produit dans notre structure notamment en raison du risque de liquidité et de moins value à la revente.

Chez Montparnasse Gestion Privée nous avons développé une offre d’investissement dans l’immobilier meublé en direct. Grâce à nos partenaires nous proposons une offre clé en mains qui comprend notamment :

-recherche et achat immobilier

-travaux et ameublement

-location et gestion

L’objectif de rentabilité minimum nette (frais de gestion compris est de 5%). Nous proposons des actifs immobiliers uniquement dans des villes sûres et attractives en matière d’emploi et vie estudiantine. Ainsi nous privilégions les grandes métropoles françaises où la demande locative se distingue par un fort besoin de mobilité où étudiants, jeunes cadres et couples sans enfants recherchent des logements meublés de qualité.

Grâce à ce type d’investissement vous n’êtes pas pieds et poings liés sur une durée définie à l’instar d’un produit Pinel qui vous ferait perdre votre avantage fiscal et vous exposerait à une moins value. Vous pouvez revendre votre bien à tout moment et avec en général une belle plus value à la clé.

2/Les produits structurés :

Les produits structurés sont une classe d’actif à part entière. Ils peuvent être détenus dans différents types de support : contrat d’assurance vie (ou de CAPI) et compte titres.

Même si de prime abord l’investisseur pourrait penser que s’agissant d’un produit dérivé sa compréhension est obscure, en réalité il en est tout autre.

Quand on acquiert un produit structuré on connait à l’avance les différents scénarios (barrière de protection, niveau de risques etc…). Avec les incertitudes qui pèsent sur les marchés ce produit qui joue la carte de la transparence connait un intérêt grandissant.

L’intérêt pour l’investisseur est d’aller chercher de la rentabilité sur les marchés tout en maitrisant son risque .

La plupart des produits structurés proposeront des rendements (coupons) connus dès le départ tout comme la durée connue et déterminée, ainsi que ce qu’on appelle le « couloir de protection ». Ce couloir va permettre à l’investisseur de savoir à l’avance jusqu’à quel niveau de perte il est assuré de retrouver son capital. Nous développerons ce point plus bas.

Dans cette « jungle » des produits structurés il est important de bien saisir les caractéristiques du produit afin de sécuriser son investissement.

-le sous-jacent : il s’agit de la valeur de référence sur laquelle le produit structuré a été crée. Il peut d’agir d’un indice (type SBF 120) ou d’une action (Total par exemple). Le produit structuré ne vous fera pas investir en direct sur ce sous-jacent mais il s’agira de la valeur référence dont dépendra votre performance. C’est donc sur la base de l’évolution de la performance du sous-jacent que l’issue du produit structuré sera déterminée.

-la barrière de protection : il s’agit de la limite en deçà de laquelle votre capital n’est plus garantie et que vous pouvez perdre de l’argent. Voici un exemple pour illustrer ce mécanisme.

Vous souscrivez un produit structuré dont la barrière de protection est fixée à -40%. Quand vous entrez sur le produit (= date du strike), la valeur d’achat sera gardée en mémoire et servira de valeur de référence pour la suite. Tant que notre sous-jacent (indice, actions etc) sur lequel le produit structuré a été érigé, ne descend pas à plus de 40% par rapport à sa valeur le jour de l’achat, alors, votre capital est garanti et vous ne subirez aucune perte. Par contre si la baisse du sous-jacent est supérieure à cette fameuse barrière de protection (par exemple -50%) alors vous subirez l’intégralité de la perte soit 50%.

 

Illustration du mécanisme de remboursement :

 

Scénario défavorable : Baisse de l’indice EURO STOXX®BANKS avec franchissement du seuil de -40% à l’échéance :

Scénario intermédiaire : Baisse de l’indice EURO STOXX®BANKS sans franchissement du seuil de -40% à l’échéance :

Scénario favorable : Hausse de l’indice EURO STOXX®BANKS

La durée : en moyenne un produit structuré est construit pour durer 10 ans ; mais le but de l’investisseur est bien évidemment que le produit soit rappelé au plus taux dès la première année passée. Il récupèrera ainsi son capital et l’intégralité du coupon visé. Ici 9% dans notre exemple. Le choix d’un bon produit structuré repose aussi sur les différentes dates de constation (quotidiennes, hebdomadaires, semestrielles, annuelles) qui permettront de sortir du produit plus ou moins rapidement si la valeur a dépassé la valeur lors du strike.

 

Le coupon : Il s’agit ni plus ni moins que le rendement que va proposer le véhicule. Ce rendement dépend des caractéristiques intrinsèques de chaque produit structuré. Chez Montparnasse Gestion Privée nous nous intéressons à des rentabilités de minimum 6%.

 

Il s’agit d’un produit à destination d’investisseurs avertis notamment en raison de leur relative complexité pour un investisseur novice.

C’est un produit à regarder de très près notamment avec la conjoncture actuelle ou les marchés sont bas. Une allocation de 20-30% sur ce type de produit par exemple dans un contrat d’assurance vie prend tout son sens quand il s’agit de dynamiser le rendement de son placement.

N’hésitez pas à nous solliciter pour que l’on analyse avec vous le meilleur produit structuré qui correspondra à vos objectifs et votre situation.

 

 

3/ Le PER : la nouveauté 2020 apportée par la loi Pacte

Voici un placement qui va redistribuer les cartes  dans la bataille entre assurance vie et plan d’épargne retraite.

Jusqu’alors les produits de retraite individuels avaient pour seul objectif de préparer sa retraite car les fonds ne pouvaient être débloqués avant. Néanmoins, le gouvernement Macron a apporté avec la loi Pacte des modifications qui le rendent beaucoup plus intéressants. En fonction de votre profil et de vos objectifs ce produit d’épargne aura toutes les cartes pour vous séduire.

Petit état de la situation avant octobre 2020 :

Les dispositifs Madelin et PERP étaient conditionnés à une sortie en rente au moment de la retraite.

Selon votre statut salarié ou indépendant vous profitiez de 2 dispositifs distincts : PERP vs Madelin.

 

Depuis Octobre 2020 :

Les dispositifs de retraite ont été mutualisés ; il s’agit du PER.

2 nouveautés principales ont retenu notre attention :

-la possibilité de débloquer nos avoirs en capital (en totalité ou partiellement)

-l’ajout de l’acquisition de la résidence principale comme condition de déblocage des fonds

 

Cette condition de déblocage des fonds pour acquisition de la résidence principale a retenu notre attention chez Montparnasse Gestion Privée.

Le PER devient le vrai Plan d’Epargne Logement pour vos enfants.

En effet, il s’agit pour le parent d’ouvrir un PER individuel au nom de son enfant, c’est donc bien l’enfant le titulaire du contrat.

Ensuite le parent pourra alimenter le placement grâce à des versements volontaires.

Ces versements volontaires sont libres et non contraints (aucun montant minimum ou régulier). L’astuce fiscale sur ce type de produit réside dans le fait que tant que l’enfant est rattaché au foyer fiscal des parents les versements volontaires sont déductibles des revenus du foyer, c’est-à-dire du revenu des parents.

Les parents vont bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle à leur tranche marginale d’imposition.

En sortie, l’enfant pourra donc récupérer cette épargne pour acquérir sa résidence principale. L’enfant sera bien taxé à la sortie en fonction de sa tranche marginale d’imposition mais celle-ci sera a priori plus faible car au début de la vie active il aura un revenu probablement modéré et une tranche d’imposition plus faible que celle de ses parents lorsqu’ils ont déduit le versement.

Le PER a aussi beaucoup d’avantages dans le cadre de succession.

En ce qui concerne le produit en lui-même il s’agit d’un véhicule d’investissement en architecture ouverte comme toute bonne assurance vie. Il est donc possible d’y loger tous types d’OPCVM et bénéficier d’une rémunération très attractive. Les PER propose aussi une gestion pilotée (Horizon retraite) qui permettra de sécuriser votre épargne progressivement lorsque vous approchez de l’âge de départ à la retraite.

N’hésitez pas à vous rapprocher de nous pour étudier les possibilités. 

4/ La « pierre papier » ou SCPI

Il existe plusieurs types de SCPI :

-rendement

-capitalisation

-fiscales

Les plus plébiscitées restent les SCPI de rendement qui permettent de générer des revenus réguliers et sans contraintes ni aléas de gestion. Elles sont fait leur retour en force dans le portefeuille des épargnants notamment avec la baisse des rendements offerts sur les produits d’épargne réglementées (Livret A, PEL…). Il s’agit d’un formidable solution d’investissement pour l’épargnant mais la fiscalité souvent confiscatoire doit bien être prise en compte avant de choisir d’y placer ses économies.

En effet les rendements de la SCPI entre dans la catégorie des revenus fonciers et seront donc taxés à la tranche marginale d’imposition à auxquels viendront s’ajouter les prélèvements sociaux (17,2%). On s’aperçoit que pour une grande majorité d’épargnant la fiscalité sera quasiment de 50% sur vos loyers générés ce qui va considérablement raboter votre rentabilité.

En plus de la fiscalité il faut prendre en considération l’univers d’investissement du véhicule comme le secteur d’activité (commerces, bureaux, santé etc…) ainsi que la zone géographique (IDF, Paris, Allemagne, Europe etc..).

C’est de la construction de cette allocation que dépendra notamment votre rentabilité et la sécurité de votre placement.

Chez MGP nous avons mis en place une solution qui vous permettra d’investir dans les SCPI sans effort d’épargne et sans fiscalité supplémentaire. N’hésitez pas à vous rapprochez d’un de nos conseillers pour se renseigner sur ce magnifique dispositif d’ingénierie patrimoniale.

5/ Le Private Equity

Historiquement le private equity (capital investissement) était un terme réservée aux investisseurs confirmés qui prenaient des parts de fonds propres dans des sociétés.

Le ticket d’entrée était de plusieurs centaines de milliers d’euros a minima. Grace à l’avènement d’internet et à la démocratisation de la gestion de patrimoine il est désormais possible d’y avoir accès dès 1 000€.

Par exemple la nouvelle loi Pacte a rendu éligible des fonds de Private Equity (FIA : fonds d’investissement alternatif) au sein des contrats d’Assurance Vie.

Chez Montparnasse Gestion Privée différentes solutions ont retenu notre attention :

-les FPCI (fonds professionnel de capital investissement) qui permettent             de bénéficier pour les personnels physiques d’une exonération d’imposition des revenus et des plus values éventuelles à l’échéance du fonds (5 ans minimum).  N’hésitez pas à vous rapprochez de nous concernant l’offre de Montparnasse Gestion Privée concernant ce type de produit.

– les FPS (fonds professionnel spécialisé) : ces supports permettent d’avoir accès à des véhicules d’investissement régulés disposant d’une très grande flexibilité dans leur ensemble.

6/ L’assurance vie

Rien d’original vous allez me dire. Et en effet le placement préféré des français a encore de beaux jours devant lui.

Il s’agit du véhicule d’investissement le plus souple et le plus large en France.

Avec la mise en place du prélèvement forfaitaire unique par le gouvernement Macron l’assurance vie garde son attrait de « niche fiscale ».

Cela vient alléger la fiscalité même si vous sortez avant 8 ans.

Il ne faut pas oublier que l’assurance vie est un formidable outil dans le cadre d’une succession. Elle permet d’exonérer de droits de succession ses enfants dans la limite de 152 500€ par enfant et par parent. Par exemple si vous êtes marié (e) avec trois enfants, vous pourrez transmettre en exonération de tout droit de succession jusqu’à 915 000€ !

L’assurance vie contrairement aux idées reçues peut être très rentable selon l’allocation que vous allez construire. Il ne faut pas confondre fonds en euros qui propose des rendements faméliques (autour de 1%) et Unités de Compte qui vous permettront d’y domicilier des produits multiples :

-fonds financiers (sectoriels, géographiques, thématiques, socialement responsables)

-produits structurés

-immobilier (SCI, SCPI, OPCI..)

-fonds de private equity

-etc..

L’assurance vie reste un placement très liquide contrairement aux idées reçues.

Au fur et à mesure des évolutions de marché votre allocation s’adaptera grâce aux conseils financiers avisés de votre conseiller en gestion de patrimoine.

Fonds professionnel spécialisé.

Conclusion

Malgré les incertitudes liées à la crise sanitaire du Covid19 il reste de nombreuses opportunités à saisir pour cette année 2020.

Notre guide fait la part belle aux sous jacents immobiliers :

-direct (LMNP)

-indirect (SCPI, FPCI…)

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un de nos conseillers pour bénéficier d’une étude patrimoniale gratuite et pour vous accompagner dans votre projet d’investissement.

N’hésitez pas à partager vos commentaire où à diffuser ce guide à votre entourage.

 

Un commentaire sur “Les 6 meilleurs placements en 2020 

  1. Pingback: Comment investir dans l’immobilier sans apport et sans effort d’épargne? – MGP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *